L’huile essentielle d’estragon, pour résister aux pollens

Catégorie :
Médecines douces, naturelles & alternatives
0
© Crédits photos  : zenryaku

Le nez qui coule, les yeux qui piquent, le palais qui gratte, la respiration qui se fait plus difficile… c’est le printemps, le temps des pollens… et des allergies. Alors avant de se bourrer d’antihistaminiques en boîtes, jetez un oeil du côté de l’aromathérapie : l’huile essentielle d’estragon pourrait faire des miracles.

L’estragon, l’huile essentielle des allergiques

Les allergies sont un véritable calvaire pour ceux qui en souffrent. Bien au-delà de simples démangeaisons, elles provoquent un affaiblissement général, de la fatigue, souvent des insomnies  et un état quasi-permanent d’inconfort.

Les huiles essentielles peuvent être d’une grande aide dans le cas des allergies respiratoires et autres rhinites allergiques. Comme souvent, mieux vaut prévenir que guérir et dans ce domaine l’estragon a la réputation d’être particulièrement performante. Quand vous savez que vous risquez d’être exposé à un allergène, versez deux gouttes sur de la mie de pain, un morceau de sucre ou un comprimé neutre et laissez-le fondre sous la langue.

Ce traitement préventif sera moins efficace une fois les symptômes de l’allergie bien installés. Il conviendra alors de réaliser un mélange d’estragon (3 gouttes), de camomille (1 goutte) et de niaouli (3 gouttes) dans une huile végétale. La solution sera alors appliquée en massage du thorax, du haut du dos et des sinus.

L’estragon, une huile essentielle à utiliser avec précaution

L’estragon était utilisé pour ses propriétés médicinales depuis l’an 1000 par les médecins arabes. Les parties aériennes de la plante étaient déjà reconnues pour leurs vertus digestives et antispasmodiques.

Dermocaustique (irritant pour la peau), l’huile essentielle d’estragon ne doit pas être appliquée pure. Il convient donc de la diluer dans  une huile végétale. C’est également une huile légèrement photosensibilisante. Veillez à ne pas vous exposer au soleil dans les heures suivant son application.

Nous rappelons que les huiles essentielles contiennent des principes actifs. Faites en usage avec prudence et modération. Consultez un aromathérapeute, interrogez votre médecin et surtout lisez bien les indications et contre-indications qui accompagnent les petits flacons.

 

A propos de l’auteur

Qi Qi
Née il y a un peu plus de 3 000 ans dans la province du Sichuan, Qi Qi a parcouru les âges et les continents pour découvrir ce qu’on appelle aujourd’hui les médecines douces, naturelles et alternatives. Passionnée par les petits remèdes et les petites astuces qui font du bien, elle est venue poser ses fioles et ses valises au pays de la farigoule et du cade endormi.

Pas de commentaires